DARKSIDE (Traduction)

Paroles + Audio

Côté Obscure

Tu m’entends ? Est-ce que je parle clairement ?
Es-tu impressionné par la célébrité ou juste fait en pierre ? 
As-tu besoin d’un sauveur ? Un quelconque mauvais comportement ? 
Ou alors tu pourrais tout encaisser, je suppose 

Parce que tu es au fond du trou, tu résistes et répètes 
Regarde droit devant, ne vient pas si tu es dérangé 
Bloque tous ces acteurs, tous ces bâtards 
Qui ont ont tiré tout ce qu’il y avait de fun dans la rage et la revanche

Ne juge pas trop vite, règne sur les ravages d’au dessus 
Je pense que j’en ai eu assez, il est temps de réveiller le mort 
Tout n’est que subliminal, super-naturel 
Je suis peut-être déjanté mais j’ai encore mon estime 

Alors bienvenu à la fête, ne veux-tu pas entrer s’il te plaît ? 
Là où les habitudes ont des dents et où les mots portent des couteaux
Tu entres à tes risques et périls, alors ne sois pas surpris
Bienvenu du côté obscure 

Donne-moi ta douleur, il n’y a pas de lendemain
Au mieux c’est une promesse vide 
J’ai essayé de la jouer gentiment, tu as été baptisé dans de la glace
Alors ne me dis pas que tu es juste déprimé 

Ne juge pas trop vite, règne sur les ravages d’au dessus 
Je pense que j’en ai eu assez, il est temps de réveiller le mort 
Tout n’est que subliminal, super-naturel 
Je suis peut-être déjanté mais j’ai encore mon estime 

Alors bienvenu à la fête, ne veux-tu pas entrer s’il te plaît ? 
Là où les habitudes ont des dents et où les mots portent des couteaux
Tu entres à tes risques et périls, alors ne sois pas surpris
Bienvenu du côté obscure 

Ton équilibre s’est retourné 
Et tout ce que tu savais a été déformé
Les symptômes sont contagieux, alors sois averti 
Et bienvenu du côté obscure 

Ne juge pas trop vite, règne sur les ravages d’au dessus 
Je pense que j’en ai eu assez, il est temps de réveiller le mort 
Tout n’est que subliminal, super-naturel 
Je suis peut-être déjanté mais j’ai encore mon estime 

Alors bienvenu à la fête, ne veux-tu pas entrer s’il te plaît ? 
Là où les habitudes ont des dents et où les mots portent des couteaux
Tu entres à tes risques et périls, alors ne sois pas surpris
Bienvenu du côté obscure 

Ton équilibre s’est retourné 
Et tout ce que tu savais a été déformé
Les symptômes sont contagieux, alors sois averti 
Et bienvenu du côté obscure 

Publicités